Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • : mélange d'humour et de sérieux. Regarder les choses sous un autre angle.
  • Contact

Profil

  • salvator dedaj (alias sam)
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises.
Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk
né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises. Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67

Recherche

Liens

26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:03

Les attaques contre le capitalisme me laissent toujours un sentiment d’imprécision. Finalement ce n’est pas le mot « Capitalisme » qui me gène, mais l’asservissement d’hommes par d’autres hommes, que ce soit au nom de l’argent, d’une religion ou autre. Après tout, certains vivent leur vies de milliardaires parce que d’autres acceptent de les servir : si on faisait un blocus sur Monaco, en interdisant les employés de maison, les restaurants, et tout ce qui contribue au fait qu’ils peuvent « se la couler douce », ces « élites » seraient bien obligés de se démerder pour ne pas mourir de faim. Ou alors ils seraient obligés de bouffer le cuir des sièges de leurs Rolls.

Non, de mon point de vue, le vrai problème c’est que politiquement nous sommes en démocratie, mais économiquement en monarchie, avec un droit quasi-divin pour les possédants. Il suffit d’observer dans une entreprise comment se comportent les différentes niveaux hiérarchiques : Le roi change (pardon la Direction change), et veut appliquer une autre politique dans l’entreprise, ceux-là même qui défendaient l’ancienne politique, se mettent au diapason de la nouvelle, sans états d’âme, et avec autant de conviction qu’avant. La réussite professionnelle exige un comportement de courtisan, qui n’aurait pas laissé Molière indifférent.

Partager cet article

Repost 0
Published by salvator dedaj (alias sam) - dans République
commenter cet article

commentaires