Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • : mélange d'humour et de sérieux. Regarder les choses sous un autre angle.
  • Contact

Profil

  • salvator dedaj (alias sam)
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises.
Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk
né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises. Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67

Recherche

Liens

/ / /

 

oraison_du_plus_mort.mp3

(parlé)

Que tu sois gentil, ou vraiment pas

le jour où tu vas disparaître

on n'dira que des choses sympas

c'est ça, l'ORAISON FUNEBRE


L’oraison du plus mort, est toujours la meilleure

Tout le monde t’adore, dès que tu trépasses, dès que tu meurs

 

C’est un concours d’éloges, quelques minutes de gloire

On nous met aux premières loges, mais dans une boîte dans le noir

J'demanderais le silence, lorsque mon tour viendra

Les discours de circonstance, me laisseront froid

L’oraison du plus mort… 

Pas d’oraison funèbre, ce sera peine perdue

Si je rejoins les ténèbres, je ne  vous entendrais plus

Ce que vous aurez à dire, dites-le maintenant

Les mots qui font plaisir, ne touchent que les vivants

 

L’oraison du plus mort…

 

Sans liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur

Mais il n’faut pas insister, sur ton coté râleur

Si j’ai bien des défauts, je peux pas dire le contraire

Tu pourras me prendre de haut quand je serais six pieds sous terre

 

L’oraison du plus mort…

  

Je veux être élu dans les cœurs, mais à haute voix

Sans cartes d’électeurs, pas d’urne pour moi

Votre estime en deux mots, c’est toujours bon à prendre

Même si vous la placez trop haut, je finirais quand même par des cendres

 

L’oraison du plus mort…

 

 Quant à vos visites, je les apprécie maintenant

Mais du jour où je vous quitte, restez avec les vivants

N’venez pas au cimetière, où j’aurais des tas de voisins

Qui n'étaient pas tous des lumières, même s'ils seront tous éteints

 

L’oraison du plus mort… 

 

Je veux des louanges, des baisers de câlins

Avant que les anges, me prennent par la main

Lance-moi donc des fleurs, en choisissant bien celles

Qui font du bien au coeur sans tes regrets éternels

 


L’oraison du plus mort…

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans Chansons