Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • Le blog de salvator.dedaj.over-blog.com
  • : mélange d'humour et de sérieux. Regarder les choses sous un autre angle.
  • Contact

Profil

  • salvator dedaj (alias sam)
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises.
Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk
né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67
  • Suis un peu touche à tout, bricolage, guitare, écris & compose des chansons, traduis des chansons anglaises. Je n'aime pas l'idée qu'il faut être un winner ...beurk né en Albanie, grandi en Australie, en France depuis '67

Recherche

Liens

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 09:13

La retraite par capitalisation est un leurre, car elle sous-entend que la richesse que vous metteriez de coté aujourd'hui, vous le récupererez le moment voulu.

Or, l'économie ne fonctionne pas comme ça! Ce sont toujours les actifs d'aujourd'hui qui font tourner l'économie d'aujourd'hui d'où on tire les moyens de payer les inactifs d'aujourd'hui. On poussant la démonstration jusqu'à l'absurde, s'il ne reste qu'un actif pour 100 inactifs, ces derniers auront beau avoir prévu des retraites par capitalisation, si les usines ne ramènent pas des revenus, ils n'auront rien de tout.

La seule différence entre la retraite par répartition et la retraite par capitalisation, c'est que si on a des retraites par capitalisation, ce sera au détriment de ceux qui n'y ont pas souscrit, et on accentuera les écarts. Si tout le monde souscrit, ce serait comme des retraites par répartition, mais en payant des bonus aux sociétés privées au passage.

Repost 0
Published by salvator dedaj (alias sam) - dans Economie
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 10:13

On défend l'industrie du luxe au nom des emplois créés, et que ça fait marcher l'économie.

Quand la sueur de 20 personnes est au service exclusive d'une seule, je crois que c'est une contre-vérité (comme disent les politiques).

Cela conserve le sentiment que le système a un sens.

Cette sueur serait plus utile pour générer du bien-être pour le maximum de gens, plutôt qu'à construire des palais de luxe, des voitures de luxe, robes de couturier, et autres babioles qui monopolisent énormément de moyens pour satisfaire l'ego de quelque privilégiés.

Repost 0
Published by salvator dedaj (alias sam) - dans Economie
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 09:26

Quand j'entends les gens demander plus de justice dans la répartition des richesses, j'entends  surtout des gens qui veulent une plus grosse part du gateau pour eux-mêmes.

Combien accepteraient, pour "plus de justice", que l'on rogne sur leur propre train de vie, au bénéfice de plus malheureux qu'eux?

 

 

When I hear people asking for a better distribution of wealth, I mainly hear people asking for a bigger part of the pie for themselves.

How many would accept, for  "more fairness", that a part of their way of living be cut down, to the benefit of less fortunate?

Repost 0
Published by salvator dedaj (alias sam) - dans Economie
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 09:07

Peut-on imaginer un groupe de personnes traversant le désert, à qui on dit qu'il n'y a pas assez d'eau, parce certains membres ont besoin de 1000 litres /jour, pendant que d'autres doivent se contenter d'un litre /jour?

Eh oui, malgré la crise, certains doivent continuer à prendre plusieurs douches chaque jour, alors que les autres n'ont pas assez à boire.

 

Pourtant c'est l'image de la situation économique qu'on nous présente. Et je ne parles pas seulement des très riches, mais également de cette population que la situation n'a pas beaucoup perturbé, qui continue de changer de voiture régulièrement, de partir en vacances par monts et par vaux, qui mangent au restaurant régulièrement....

 

Tant que j'ai cette image devant moi, je dis qu'il n'y a pas de crise, juste un problème de répartition!

 

Can you imagine a group of persons crossing a desert, who are told that there is not enough water, because some members need 1000 liters per day, while other have to get along with 1 liter per day?

Yeah, in spite of the crisis, some need to take several showers every day, while others don't have enough to drink.

 

That is, however, the image of the economical situation that we are shown. And I'm not only talking about the very rich, but of the people who havn't much changed their ways due to the situation, who continue to change their car regularly, go on trips to various destinations, eat regularly at the restaurant...

 

As long as I have this image before me, I'm saying that there is no crisis, just a problem with the distribution!

Repost 0
Published by salvator dedaj (alias sam) - dans Economie
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 12:38

Le 4 septembre 2000 le CAC 40 était à 6 944,77 points.

 

Aujourd'hui, 24 juillet 2010 il tourne à 3600 points, soit à peu près la moitié... (début 2009 : 3218.00 points, fin 2009 : 3936.00 points)  

 

On nous bassine avec les cours, comme si il y avait un lien avec l'économie réelle, pourtant :  

                     le PIB 2000 --> 1441 Milliards d'euros

                     le PIB 2009 --> 1607 Milliards d'euros

 

donc, pendant que le CAC 40 perdait près de 50%, le PIB de la France augmentait de près de 10 %. 

j'ai peut-être raté une épisode, mais de toute évidence le CAC 40 ne reflète rien sur l'économie réel. 

Comment expliquer que tous les médias nous emmerdent avec ça, comme si ça intéressait la population entière? 

C'est même plus vicieux, parce que l'année 2009 est présenté comme une excellente année pour la bourse, parce qu'elle a démarré très bas, pour terminer à 3936 points (donc inférieure de 3008 points de son plus haut niveau). 

Je crois fermement que ce n'est qu'un attrape nigaud au bénéfice d'une poignée de grosses fortunes bien introduites, qui se disent "votre argent m'intéresse"


Repost 0
Published by salvator.dedaj.over-blog.com - dans Economie
commenter cet article